14ème nuit de la chouette - 6 mars 2021

moto%20539_edited.jpg

Pour commencer, qu’est-ce qu’un rapace nocturne ?

Si on se penche sur les définitions, on obtient :

  • Rapace : « Se dit d'un oiseau qui poursuit ses proies avec voracité »

  • Nocturne : « de nuit »

Le rapace nocturne est donc un oiseau carnivore qui chasse, la plupart du temps,  pour se nourrir. Dans la catégorie des rapaces nocturnes, nous retrouvons les chouettes et les hiboux.

Tandis que la plupart consomme en grande majorité des micro-mammifères, certains se nourrissent principalement d’insectes, d’autres mangent de temps à autre des oiseaux, des reptiles, des amphibiens et parfois même des poissons

Les rapaces nocturnes se distinguent facilement par leur tête ronde (assez « grosse » par rapport au corps), leur bec crochu, leurs serres acérées, leurs yeux ronds et leur capacité de tourner la tête à 270°.

(Photo: Antoine Brisson)

Quelle est la différence entre les chouettes et les hiboux ?

Les chouettes et les hiboux font partie du même ordre, celui des Strigiformes (comprenant la famille des tytonidés et la famille des strigidés).


La langue française différencie la chouette du hibou tandis que d’autres langues ne font aucune distinction.

Par exemple, tous les rapaces nocturnes sont regroupés sous le mot « owl » en anglais ou “Eulen” en allemand.

Contrairement aux idées reçues, les hiboux ne sont pas les mâles des chouettes et vice versa, ce sont bien deux espèces distinctes au même titre que le tigre et le lion par exemple.

La différence morphologique, remarquable à l’œil nu entre les chouettes et les hiboux, est la présence d’ « aigrettes ». Ces aigrettes sont un assemblage de plumes érectiles situées au-dessus des yeux. Il ne s’agit pas de leurs oreilles contrairement à ce que l’on pourrait croire. La fonction précise des aigrettes reste inconnue. Les hypothèses les plus probables seraient qu'elles servent à exprimer les humeurs de l’oiseau ou bien à intimider.

received_810772262846473_edited.jpg
 

Les espèces dans le monde et en France

Il existe plus de 200 espèces de Strigiformes dans le monde, présents sur tous les continents à l’exception de l’Antarctique. Cet ordre est divisé en deux familles : celle des tytonidés (dont font parties les espèces d’Effraie) et celle des strigidés qui regroupe toutes les autres espèces.

Parmi ces espèces, seulement 9 sont présentes en France métropolitaine dont le plus grand rapace nocturne du monde, le Hibou Grand-Duc.

Famille des Strigidés : 

Sous-famille des striginés : Le Hibou Grand-duc (Bubo bubo) /  Le Hibou petit-duc (Otus scops) /  La Chouette hulotte (Strix aluco)


Sous-famille des Asioninés : Le Hibou moyen-duc (Asio otus) / Le hibou des marais (Asio flammeus)


Sous-famille des surinées : La chouette de Tengmalm (Aegolius funereus) / La chevêche d’Athéna (Athene noctua) / La Chouette chevêchette (Glaucidium passerimun)


Famille des Tytonidés :

L’Effraie des clochers (Tyto alba)

Faites défiler les photos ! Dans l'ordre: Hibou Grand-duc, Hibou Petit-duc, Chouette hulotte, Hibou Moyen-duc, Hibou des Marais, Chouette Tengmalm, Chouette chevêchette,  Chevêche d'Athéna et Effraie des Clochers.

Hibou Grand Duc
received_460896878438421.webp
hulotte.jpg
Hibou Moyen Duc
received_239436584565178.webp
received_520433228947141.webp
Chevêche d'Athéna
received_443338303601485.webp
Effraie des Clochers
 
19032020-IMGL0230.jpg

Habitat et nidification

On retrouve des chouettes et des hiboux partout en France. Ils occupent un très large choix d’habitat : vergers, forêts, bocages, et même villages. Par exemple, la chouette hulotte préfèrera les forêts et nichera dans les cavités des arbres, tandis que l’effraie des clochers ne sera pas contre un clocher d'église ou une vieille grange pour s’installer.

(Photo: Arnaud Boudon)

 

Caractéristiques

Les rapaces nocturnes ont des caractéristiques bien particulières pour leur permettre de chasser dans le silence de la nuit.

received_525434205276163.jpeg

Vol silencieux

Les plumes des rapaces nocturnes ont la particularité (comparé aux plumes des rapaces diurnes comme les faucons, les buses ou encore les milans), d’être duveteuses et d’avoir le vexille externe (Ensemble des barbes et barbules situées du même côté du rachis d'une plume d'oiseau) frangé à la manière d'un peigne. Ce "peigne" permet donc d’atténuer les sifflements rendant le vol parfaitement silencieux.

Vision nocturne

Les rapaces nocturnes ont une vue binoculaire plus précise que les rapaces diurnes due au fait que leurs yeux soient orientés vers l’avant et non sur les côtés de leur tête. De plus, leurs yeux sont immobiles, contrairement à l’Homme qui peut tourner ses yeux dans ses orbites. Cela ne les handicape en rien car ils possèdent la capacité de tourner leur tête à 270°. Pour finir, leurs yeux laissent entrer entre 2 et 3 fois plus de lumière que les yeux humains, ce qui leur permet de chasser de nuit dans une obscurité presque totale.

yeux_edited.jpg
received_1892798114201744.jpeg

Audition

Les rapaces nocturnes possèdent une audition très développée. Chaque espèce possède un “masque facial” lui permettant de jouer le rôle de parabole et de localiser avec précision l’emplacement de sa proie grâce aux vibrations sonores. De plus, certaines espèces ont une oreille tournée vers le haut et l’autre vers le bas, permettant ainsi une meilleure localisation des vibrations grâce à l’écart de réception du son entre ces deux oreilles.

Serres puissantes

Les serres des rapaces sont en réalité leurs doigts, se terminant par des griffes recourbées et pointues. Ces dernières leurs servent à attraper leurs proie en transperçant le corps de de celles-ci. Une fois les serres "verrouillées" sur la proie, le rapace n’a plus qu'à achever celle-ci à l’aide d’un coup de bec pointu.

received_896198814508737.jpeg
 
received_865581317338998_edited.jpg

Légende urbaine / croyances populaire

Il existe de nombreuses légendes, superstitions autour des rapaces nocturnes, certaines sont : 

  • De “bonnes” superstitions : 

    1. Dans la Grèce ancienne, la chouette chevêche était l’animal sacré d’Athéna, la déesse de la sagesse et de la guerre

    2. Quand une chouette chante, c’est signe de beau temps

    3. Chez les celtes, la chouette faisait office de guide spirituel


  • De “mauvaises” superstitions : 

  1. Les romains associaient les chouettes à de mauvais présages, voir à la mort

  2. Au Malawi, les rapaces nocturnes sont les messagers des sorcières

  3. Leur cri à la pleine lune, annonce l’agonie d’un malade

  4. Qui regarde dans un nid de chouette devient morose et malheureux à vie​

En France, la chouette effraie, aussi appelée “dame blanche” est à la base de nombreuses superstitions. Vivant principalement dans les greniers ou les clochers d’église et possédant un cri strident, au Moyen Âge elle était associée à une présence spectrale. Par conséquent, les habitants clouaient ces chouettes sur leurs portes afin de conjurer le mauvais sort et faire peur aux autres chouettes.

 

Les rapaces nocturnes en Centre de soins

Les rapaces nocturnes sont malheureusement bien connus des centres de soins : choc avec des véhicules, coincé dans les conduits de cheminées, ou encore ramassé par l’homme en plein apprentissage de vol pour les plus jeunes. Plusieurs milliers d'entre eux sont accueillis chaque année dans les centres de soins de France. Pour les aider :

- levez le pied sur la route, surtout la nuit

- ne ramassez pas un jeune rapace au sol avant d’avoir demandé conseil à un centre de soins

- Faites un don au centre de soins le plus proche de chez vous

(Photo: Arnaud Boudon)

14052020-IMGL4059.jpg